Prendre RDV

La légende des 3 singes de la sagesse

Introduits dans le bouddhisme par un moine aux environs du VIIème siècle les singes de la sagesse sont au nombre de trois :

Mizaru (L’aveugle), Kikazaru (Le sourd) et Iwazaru (Le muet).

Leurs noms signifient « je ne dis pas ce qu’il ne faut pas dire« , « je ne vois ce qu’il ne faut pas voir« , et enfin « je n’entends ce qu’il ne faut pas entendre« , car selon cette croyance bouddhiste, si l’on respecte ces trois conditions, le mal nous épargnera. C’est une expression de la sagesse et du bonheur.🌻

Selon la légende, Gandhi gardait toujours avec lui une petite sculpture de ces trois singes de la sagesse.

Mais il existe de multiples interprétations pour ces « petits singes » !

  • Il y a ceux qui voient des choses et en parlent, mais n’écoutent pas ce que l’on leur dit…
  • Il y a ceux qui ne voient rien, écoutent les autres et en parlent…
  • Il y a ceux qui entendent et voient des choses, mais n’en parlent pas…

Je trouve que ces petits singes ont une résonance particulière dans l’époque actuelle. Sans être dans le déni, ils nous invitent à nous concentrer sur le positif, à la fois dans nos mots, nos pensées et nos actes…. Ce que j’aime retrouver dans ma pratique de la sophrologie !

Et vous ? Quelle serait votre interprétation de ce symbole ? Avez-vous aussi des Singes de la Sagesse ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prendre RDV